Partitionner un disque dur sous Windows 7,8,10.

Partitionner un disque dur sous Windows 7,8,10.

5 septembre 2020 0 Par borisbok

  1. C’est quoi un disque dur interne et externe ?
  2. Pourquoi partitionner un disque dur !
  3. Méthode de partitionnement d’un disque dur. 

C’est quoi un disque dur interne et externe ?

Un disque dur externe est un disque dur amovible pour le stockage des fichiers.

Pourquoi partitionner un disque dur !

Le découpage d’un disque dur en plusieurs éléments(ou partition) est pratique pour organiser les dossiers et fichiers et les protéger contre d’éventuelles pertes de données.

En fractionnant un disque dur en plusieurs partitions, on dispose alors d’autant de disques sous Windows qu’on peut utiliser pour trier des données.

On peut ainsi réserver une partition pour le système et les logiciels et une autre pour les documents.

Il est possible de créer des partitions pour regrouper les images, les fichiers vidéo, les fichiers musicaux. Si vous êtes plusieurs à utiliser la même machine, vous pouvez même attribuer une partition à chaque utilisateur.

Méthode de partitionnement d’un disque dur.

Vous devez avoir un espace disque libre suffisant pour réaliser la procédure.

Vous pourrez ensuite utiliser cet espace pour créer une nouvelle partition dedans. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’icône Windows qui se trouve dans la barre des tâches du Bureau.

  Ici                  

  1. Cliquez sur Gestion du disque.
  • La console Gestion du disque s’ouvre alors. Identifier le disque dur à partitionner en vous fiant à sa taille. Ici nous souhaitons faire des partitions dans le disque 0 qui fait 476,92 Go.
  • Le disque dur comporte déjà une ou plusieurs partitions. Ne touchez pas aux partitions réservées au système qui contiennent des informations utiles au démarrage et à la récupération de Windows.
  • Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le lecteur à redimensionner. Choisissez la commande Réduire le volume.
  • Windows vous informe alors de la taille maximale qu’il peut récupérer (quantité d’espace à réduire) et de la nouvelle taille de la partition actuelle (taille totale en Mo après réduction).
  • Saisissez donc la taille que vous souhaitez récupérer pour votre nouvelle partition, 250 000 pour 250 Go par exemple puis cliquez sur le bouton Réduire.
  • Votre partition actuelle est alors réduite et de l’espace non alloué fait son apparition à la suite. C’est dans cet espace que vous allez pouvoir créer une ou plusieurs nouvelles partitions.

   Créer une nouvelle partition.

   Vous disposez maintenant de l’espace non alloué dans lequel vous pouvez créer une nouvelle partition

2. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’espace non alloué. Dans le menu qui apparaît, choisissez la commande Nouveau volume simple.

  •  L’assistant de création d’un volume simple s’ouvre alors. Cliquez sur le bouton Suivant.
  • Spécifiez la taille de la nouvelle partition. Par défaut, celle-ci prend toute la taille de l’espace non alloué. Si vous souhaitez créer plusieurs partitions dans cet espace non alloué, saisissez la taille de la première partition en méga-octets (ici 100 000 pour 100 Go). Cliquez sur le bouton Suivant.
  •  Déroulez la liste Attribuer la lettre de lecteur suivante et choisissez la lettre de lecteur que vous souhaitez attribuer à ce lecteur dans Windows. C’est par cette lettre que le lecteur sera identifié dans l’explorateur. Choisissez G par exemple puis cliquez sur le bouton Suivant.
  • Pour être utilisée, la nouvelle partition doit être formatée.   Sélectionnez le système de fichiers NTFS (plus sûr et offrant plus de possibilité). Donnez si vous le souhaitez un nom au nouveau lecteur et cliquez enfin sur le bouton Suivant.
  • La fenêtre suivante résume les opérations qui vont être effectuées. Cliquez sur le bouton Terminer.
  •  La partition est alors créée et le disque formaté. Notez que cette opération peut durer plusieurs dizaines de minutes suivant la taille de la partition.
  • Une fois le formatage terminé, la partition est considérée comme un nouveau lecteur. Vous pouvez l’utiliser comme un autre disque dur dans l’explorateur Windows.
  • Si vous n’avez pas utilisé tout l’espace non alloué, vous pouvez créer de la même façon d’autres partitions dedans.

 Bonus :  Il existe 3 types de partitions : les partitions principales, les partitions étendues et les lecteurs logiques. Les partitions principales sont bootables (on peut démarrer l’ordinateur dessus) et on peut y installer un système d’exploitation (ici Windows). Un disque dur peut contenir jusqu’à trois partitions principales. Les partitions étendues ne sont pas faites pour stocker un OS mais uniquement des données : documents, logiciels, … Si vous essayez de créer une quatrième partition sur un disque dur, cela sera une partition étendue qui vous permettra de contourner le nombre limite de partitions sur un disque dur en créant un conteneur qui peut lui-même contenir une ou plusieurs partitions que l’on appelle Lecteurs logiques.